Quand est-ce que les vikings sont venus en France?

Les vikings, ces navigateurs et guerriers issus du monde scandinave, font partie des figures les plus emblématiques de l’histoire européenne. Leur présence en France a marqué l’âge des vikings, une période qui s’étend grosso modo du VIIIe siècle au XIe siècle. Nous allons parcourir ensemble les chroniques du temps pour répondre à la question qui taraude les esprits curieux : quand les vikings sont-ils venus en France?

L’âge des vikings en france

Les incursions vikings en France ont débuté au VIIIe siècle, mais c’est au IXe siècle que les raids vikings ont pris de l’ampleur. Attaquant par les côtes, remontant les fleuves, ils ont laissé une empreinte indélébile dans l’histoire française.

Lire également : Quels sont les choix de revêtements existants pour un canapé convertible ?

Pour plus de détails sur ces fascinantes explorations et conquêtes, vous pouvez consulter l’explication.

La chronique débute avec les premières incursions vikings qui ont secoué le royaume dès la fin du VIIIe siècle. Les scandinaves, assoiffés de richesses et poussés par la surpopulation, partent à la conquête de nouveaux territoires. La France, avec ses abbayes et ses villes prospères, devient une cible de choix.

A voir aussi : Quel est le coût moyen d'un séjour en camping en Dordogne ?

Au IXe siècle, l’intensité des raids augmente. Les vikings ciblent désormais des villes importantes comme Rouen et Paris. Le roi Charles le Chauve est défié par ces redoutables guerriers qui pillent et rançonnent les populations. Les raids deviennent alors un enjeu politique et militaire majeur.

Les grands sièges vikings

Les vikings sont surtout réputés pour leurs sièges mémorables, au cours desquels ils employaient une combinaison d’audace et de stratégie militaire.

L’un des premiers et des plus célèbres siège viking est celui de Paris en 845, mené par Ragnar Lodbrok selon certaines sagas. Les vikings ont réussi à pénétrer dans la ville grâce à leur maîtrise des voies fluviales, notamment la Seine.

Un autre événement marquant est le siège de Paris en 885–886. Cette fois, les défenseurs, menés par le comte Eudes et l’évêque Gözlin, ont résisté héroïquement, empêchant les vikings de prendre la ville malgré leur supériorité numérique. Ce siège a renforcé le prestige de la capitale et de ses défenseurs.

Les siège ont conduit à des pillages et à l’instauration de tributs, les fameux danegelds. Ces paiements en argent ou en terre avaient pour but de pacifier les envahisseurs mais ont souvent encouragé d’autres raids.